de suivi

Ensemble, faisons de Genève le symbole d'une action concrète et mesurable en faveur du climat

Avec le lancement aujourd'hui de l'initiative 2050Today, la Genève internationale s'engage dans la réduction de ses émissions de CO2 à large échelle

Mesurer son empreinte carbone, collectivement, et travailler à la réduire : voilà l’aventure à la fois ambitieuse et essentielle dans laquelle s’est engagée aujourd’hui la Genève internationale avec le lancement de 2050Today. Cette initiative d’action climatique, que je salue avec force, est née sous l’impulsion de la Mission suisse, en collaboration avec neuf autres entités. Développée en coopération avec les instances locales, elle est ouverte à toutes les entités de la Genève internationale – quelque 180 missions, une quarantaine d’organisations internationales et environ 700 ONG. Ses objectifs sont clairs : réduire les émissions de CO2 de la Genève internationale, partager les expériences et les bonnes pratiques dans un esprit de coopération et donner l’exemple par l’action.

Il s’agit non seulement d’un acte fort qui prend en compte et répond à la situation d’urgence dans laquelle nous sommes aujourd’hui, mais également d’un symbole important, au regard de l’implication toujours croissante de la Genève internationale dans la lutte contre le changement climatique et de son rôle dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable. Avec cette initiative, la Genève internationale prend ses responsabilités et fait preuve d’une véritable cohérence. Elle allie paroles et actes, engagements externes et discipline interne. Je félicite ainsi la Mission suisse pour ce formidable projet, ainsi que toutes les organisations qui y ont déjà adhéré.  

 

Agir de manière résolue pour inverser la tendance

 

Chères lectrices, chers lecteurs, vous le savez : les nouvelles concernant la vitesse du réchauffement climatique ne sont pas bonnes. La concentration de gaz à effet de serre n’a en effet jamais autant augmenté que ces quinze dernières années. Les nouveaux modèles climatiques, qui serviront de base au prochain rapport du GIEC, laissent ainsi présager un réchauffement encore plus prononcé que prévu, avec un scénario à +7 degrés en 2100, contre des prévisions par le passé qui envisageaient dans le pire des cas une augmentation de 4,8 degrés.

Si l’on entend inverser la tendance – et cela est possible -, il s’agit d’agir de manière résolue dès aujourd’hui, en mettant en œuvre une véritable transition écologique et en transformant en profondeur nos modes de vie.

La Ville de Genève en est pleinement consciente et travaille sur la question de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, non seulement au sein de son administration, mais également sur l’ensemble de son territoire. Depuis plusieurs années déjà, elle rénove son patrimoine bâti pour baisser sa consommation d’énergie et développe des énergies renouvelables, végétalise son territoire et lutte contre les ilots de chaleur, participe au développement des transports collectifs tels que le Léman Express, promeut la mobilité douce, fixe des critères de durabilité dans ses procédures d’achats, s’engage dans une démarche de réduction des déchets, soutient l’agriculture locale et les circuits courts.

 

L'appui de toutes et tous pour atteindre nos objectifs

 

Pour aller plus loin encore, la Ville de Genève a déclaré l’urgence climatique en 2019 et a adopté les mêmes objectifs que le canton de Genève, c’est-à-dire la diminution de 60% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et la neutralité carbone en 2050. Si les discussions ne portent plus sur la nécessité de se fixer de tels objectifs, elles se focalisent désormais sur la manière de les atteindre. C’est pourquoi la Ville de Genève élabore actuellement une Stratégie climatique ambitieuse, qui se reflètera de manière transversale dans l’ensemble de ses domaines d’action et, une fois encore, sur l’ensemble de son territoire.

Dans ce cadre, pouvoir compter aujourd’hui avec l’engagement de la Genève internationale, et ses plus de 30'000 de collaborateur-trice-s, est essentiel pour les autorités municipales. Ce n’est en effet qu’en unissant nos forces, en partageant nos pratiques et expériences, en avançant collectivement, dans un esprit de solidarité, de coopération et d’exemplarité, que nous parviendrons à de réels et durables changements sur notre territoire.

Ensemble, je suis persuadé que nous pouvons faire de Genève, siège européen des Nations Unies, du GIEC et de l'Organisation météorologique mondiale, le symbole d'une action concrète, mesurable et visible en matière de réduction des émissions de gaz à effets de serre.

Lien permanent 2 commentaires

Commentaires

  • Votre engagement est tout à votre honneur, mais le changement climatique ne se fera pas sans une complète transformation de l'ordre économique, le capitalisme, ce qui sera plutôt compliqué. Il me peine donc de devoir vous annoncer que le prochain président des Etats-Unis, démocrate en l'occurrence, plus gros pollueur derrière la Chine, promet d'ores et déjà de continuer à favoriser les investissements dans l'extraction d'hydrocarbures par fraction hydraulique.

  • Si cette initiative pouvait réduire le flot de Mercedes à plaque CD autour de la mosquée du Petit-Saconnex, son but serait pratiquement atteint.

Les commentaires sont fermés.