EVALUER AVANT D’ÉLIRE !

Les prochaines élections fédérales auront lieu dans quelques jours et déjà les candidat.e.s, crise climatique oblige, adressent de nom­breuses promesses écologiques. En période électorale, on ne prend pas toujours le temps de se pencher sur les réalisations de la législature passée pour éclairer notre choix. En tant que Président de PRO VELO Genève, je vous propose donc un petit regard dans le ré­troviseur afin d’évaluer qui a promu le vélo ces cinq dernières années à Berne.

Qui a voté quoi ?

Ci-dessous vous trouverez un tableau synoptique résumant les positions des 11 parle­mentaires genevois.es concernant le vélo, que nous avons divisé en trois groupes :

D’abord nous avons les parlementaires très favo­rables à la mobilité cycliste (Verts et Socialistes) qui ont soutenu « l’initiative vélo » de notre asso­ciation, ainsi que l’ensemble des projets déposés concernant la mobilité douce ;

L’entente PDC et PLR qui, bien qu’ayant re­fusé l’initiative de PRO VELO ont soutenu le contre-projet, mais ont marqué leur résistance à octroyer les moyens législatifs et règlementaires nécessaires au développement prioritaire de la mobilité douce ;

Enfin, le 3e bloc, composé du MCG et de l’UDC, n’ont pas voté les mesures en faveur du vélo et ont soutenu des mesures de pénalisation tou­jours plus sévères à l’encontre des cyclistes.

Bilan d’une législature

Malgré l’engagement de plusieurs élu.e.s, le bi­lan « vélo » de la législature est pauvre au niveau fédéral.

À l’exception du contre-projet vélo, accepté par 73,6 % de la population suisse, peu de mesures ont été votées lors de cette dernière législa­ture en termes de facilitation de la circulation des vélos (LCR), de la prise en compte des nou­veaux engins de mobilité douce et de moyens octroyés à ces derniers. Si les voyages en avion commencent à faire débat, les enjeux de la mo­bilité motorisée (pollutions sonore et atmosphé­rique, coûts d’entretien du réseau routier, etc.) n’ont pas été suffisamment thématisés au niveau national.

Et demain ?

Les élections nationales sont une étape impor­tante sur le chemin d’une autre mobilité. Il est nécessaire d’élire à Berne des parlementaires pleinement favorables à une mobilité douce en générale, et au vélo en particulier. Ceci mènera à des changements législatifs et des engagements financiers plus importants, qui permettront de passer, enfin, de la parole aux actes.

Alfonso Gomez

Président de PRO VELO Genève

Vote des parlementaires genevois                        
  L. Mazzone L. Fehlman Rielle C. Sommaruga M. Tornare G. Barazzone B. Genecand C. Lüscher H. Hitpold C. Amaudruz Y. Niedegger R. Golay  
  Verte Socialiste  Socialiste Socialiste PDC PLR PLR PLR UDC UDC MCG  
Pour la promotion des voies cyclables et des chemins et sentiers pédestres (initiative vélo). Initiative populaire (CTT) OUI OUI OUI OUI NON NON NON NON NON NON NON  
Pour la promotion des voies cyclables et des chemins et sentiers pédestres (initiative vélo). Contre Projet à l' Initiative populaire OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI NON NON Abs ou Absence  
Stratégie énergétique. Plan de mesures pour encourager la mobilité douce OUI OUI OUI OUI NON NON NON NON NON NON NON  
Abroger l'obligation d'utiliser les pistes cyclables OUI OUI OUI OUI NON NON NON NON NON NON NON  
La vitesse générale de 50 kilomètres à l'heure s'applique à l'intérieur des localités sur les grands axes routiers. NON NON NON NON NON NON Abs ou Absence OUI OUI OUI OUI  
Même traitement pour tous les conducteurs en cas de violation des règles de la circulation NON NON NON NON NON NON NON NON OUI OUI OUI  

Compatibilité Eco-Rating

https://ecorating.ch/fr/find?type=abstimmungsverhalten-eidgenossisch&group=bilanz-nationalrat-2018&canton=25

100% 100% 100% 91% 46% 36% 36% 27% 0% 0% 0%  
                         
                       
                     
                       

Les candidat.e.s de PRO VELO Genève
Élections du Conseil national et Conseil des États du 20 octobre 2019

Vous trouverez ci-dessous les candidat-e-s membres de PRO VÉLO, par liste, Genève depuis plus d'une année :

Liste 3 : Les Vert.e.s
Lisa Mazzone, également candidate au Conseil des États
Nicolas Walder, maire de Carouge
Didier Bonny, co-président des Verts Ville de Genève
Delphine Klopfenstein Broggini, députée,
Philippe De Rougemont, président de Sortir du nucléaire
Isabelle Pasquier, députée,
Valentin Dujoux, co-président des Jeunes Vert.e.s Genève
Pierre Eckert, député et chef de groupe

Liste 8 : Jeunes Verts
Louise Trottet, doctorante en Médecine

Liste 10 : Ensemble à Gauche - SolidaritéS - Dal Genève

Christian Zaugg, député.

Liste 14 : Ensemble à Gauche : Pour une écologie anticapitaliste
Julie Peradotto, Conseillère municipale à Confignon
Pierre Vanek, député.

Liste 15 : Ensemble à Gauche : Solidarité sans frontières
Henriette Stebler Guenat, Conseillère municipale à Carouge

Lien permanent Catégories : Air du temps, Humeur 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.