09/05/2016

Mobilité douce : Il est temps de passer des promesses aux actes.

Lors de la dernière séance plénière du Conseil municipal de la Ville de Genève, les élus Verts, Socialistes, EàG et PDC, lassés qu’à ce jour quasiment rien n’ait été entrepris pour mettre en œuvre l’initiative 144 acceptée par la population il y a plus de 5 ans, ont entrepris une action politique forte. Ce n’est pas moins de quatre motions demandant l’amélioration du réseau cyclable qui ont été déposées.
 
Les bénéfices de la mobilité douce pour notre santé, notre environnement et notre sécurité sont de mieux en mieux compris et la mise en place de nouveau dispositif  sont très attendus par la population. Saviez-vous qu’on estime que la pollution de l’air est la cause de 3'500 à 4'000 décès prématurés par an dans notre pays ?
Saviez-vous que la pollution de l'air occasionne des coûts sur la santé estimés à 4 milliards de francs ?
Saviez-vous que 60% de la population genevoise souffre de l'excès de bruit ? Rien qu'en ville 65 km de rues au bord desquelles 80'000 personnes habitent dépassent les valeurs limites définies par les plans OPAir et OPB.
 
Le ras le bol face à l’inertie de l’État en matière d’aménagements cyclables et piétons est de plus en plus préhensible.
C’est ce dont témoigne notamment l’immédiate acceptation des urgences des quatre motions. Espérons que ce geste politique important sera entendu par les instances dirigeantes concernées.

Alfonso Gomez.

11:50 Écrit par Alfonso Gomez | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

De grâce cessez de nous bassiner avec cette initiative qui est passée de justesse et qui n'est tout simplement pas applicable ! Et commencez par travailler à la complémentarité au lieu d'alimenter la guerre des transports.

Écrit par : Pierre Jenni | 10/05/2016

Les commentaires sont fermés.